L'essentiel en bref

Hygiène

Les agents pathogènes sont souvent transmis par les mains sales. En ce qui concerne les consommateurs de drogues illégales, l’hygiène des mains nécessite une attention particulière.

Développer la «vigilance sanitaire»

Le sang peut toujours être contaminé par le VIH ou les virus hépatiques. Il doit donc toujours être considéré comme potentiellement infectieux. Il faut donc être très vigilant, même s’il s’agit d’infimes traces de sang (même séché et pas seulement en cas de consommation par voie intraveineuse).

Toujours utiliser son propre matériel stérile

Le matériel d’injection stérile doit être disponible en quantité suffisante 24h/24. Les consommateurs de cocaïne par voie intraveineuse ont besoin de très grandes quantités de matériel stérile.

  • Consommation par voie intraveineuse : utiliser des surfaces propres, utiliser ses propres seringues et aiguilles stériles, son propre filtre, sa propre cuillère et sa propre eau. Désinfecter le site d’injection à l’alcool avant toute piqûre.
  • Sniffer : utiliser des surfaces propres et sa propre paille.
  • Fumer, free-base : utiliser sa propre paille ou son propre embout.

Techniques d’injection propres

  • Se nettoyer les mains soigneusement.
  • Utiliser une seringue stérile avec un filtre ou, à défaut, un morceau de filtre à cigarette. Retirer le filtre à cigarette non pas avec les dents, mais avec les mains propres.
  • Ne pas partager le filtre, ne pas le prêter, ne pas le donner.
  • Utiliser sa propre cuillère personnelle. La nettoyer soigneusement avant emploi (à l’eau, avec un tampon désinfectant).
  • Utiliser de l’eau stérile ou, à défaut, de l’eau fraîche.

Safer sex

  • En cas de pénétration sexuelle, vaginale ou anale, utiliser toujours un préservatif de bonne qualité ; en cas de pénétration anale, utiliser toujours un lubrifiant.
  • Ne jamais prendre de sperme dans la bouche, ne jamais avaler de sperme.
  • Ne jamais prendre de sang menstruel dans la bouche, ne jamais avaler de sang menstruel.
  • Dans le milieu de la prostitution : utiliser toujours un préservatif, même pour les rapports oraux.

Se faire vacciner

  • Il existe des vaccins contre l’hépatite A et l’hépatite B.
  • Il n’existe pas de vaccin contre l’hépatite C et le VIH.

Se faire dépister

L’infection hépatique passe souvent inaperçue (forme asymptomatique). Plus l’infection est détectée à un stade précoce, plus les chances d’amélioration ou de guérison sont grandes. Il est donc important de se soumettre aux examens médicaux.

Se faire traiter

L'hépatite peut également être traitée chez les patients consommateurs de drogues.
Un encadrement sérieux est capital pour le succès du traitement.

Attention: dans le cas de l'hépatite C, les réinfections sont possibles.