Règles de consommation

Informations générales

  • Les virus des hépatites A, B et C sont beaucoup plus répandus et résistants que le virus VIH.
  • Les règles de consommation définies ci-après sont élémentaires. En les observant, les consommateurs de drogues pourraient endiguer dans une large mesure la propagation des hépatites et du VIH ainsi que d'autres infections liées à la toxicomanie.
  • Les consommateurs de drogues doivent être informés sur les principes de la vigilance sanitaire. Le sang, même sous forme de traces infimes ou séché, peut être contaminé et doit toujours être considéré comme infectieux.
    ➞ voir notice «Vigilance sanitaire»
  • Ces règles de consommation doivent être transmises de façon adéquate auprès de la clientèle. Il faut également veiller à ce qu'elles soient respectées par les consommateurs au dehors des locaux de consommation.
    ➞ voir notice «Injection»

Consommation de drogues par voie intraveineuse

  • Chaque consommateur doit avoir son propre matériel d'injection neuf et stérile (seringue, canule et filtre).
  • Se laver soigneusement les mains avant et après chaque consommation.
  • En cas de frontloading, utiliser exclusivement son propre matériel d'injection neuf et stérile (seringue, canule et filtre).
  • La cuillère, ou tout autre récipient servant à faire le mélange, doit être nettoyé très soigneusement. En cas de réutilisation, ces ustensiles peuvent transmettre des virus (VIH, hépatites) ou des bactéries.
  • Le filtre ne doit être utilisé qu'une seule fois, quel que soit le type de filtre, même dans la consommation solitaire. Même si un filtre contient encore des résidus de drogue, il ne doit en aucun cas être réutilisé. Les filtres usagés peuvent avoir été contaminés par les virus (HIV, hépatites) et deviennent de véritables cultures de bactéries et de champignons (moisissures) lorsqu'ils sont gardés à température ambiante. Ces bactéries vont contaminer la préparation en cas de réutilisation et causer des infections.

Utiliser toujours son propre matériel stérile d'injection!

En fumant

  • Utiliser toujours sa propre paille ou pipe
  • Utiliser toujours son propre embout lors de la consommation par inhalation
  • Utiliser de préférence de la cocaïne free-base

Le virus de l'hépatite C peut se transmettre lors de la consommation par inhalation!

En sniffant

  • Désinfecter la surface utilisée pour préparer les «lignes»
  • Se laver soigneusement les mains
  • Utiliser uniquement sa propre paille pour inhaler («chasing the dragon») ou sniffer des drogues; ne jamais donner sa paille à quelqu'un d'autre
  • Ne jamais rouler des billets de banque pour remplacer la paille
  • Si le sniffeur a des muqueuses nasales blessées, la paille ou le billet de banque roulé qu'il utilise peuvent être souillés de sang et par conséquent contaminés par le virus de l'hépatite B ou C et par le VIH. Il faut donc que chacun utilise sa propre paille (post-it roulé, tube en plastique,…).

Le virus de l'hépatite C peut se transmettre lors de la consommation par sniff!

Elimination du matériel de consommation

Le matériel utilisé pour la consommation de drogues doit être intégralement éliminé, le plus rapidement possible et de manière aussi sécurisée que possible.

Matériel autre que les seringues et les aiguilles
Après usage, il faut jeter les tampons, filtres, etc., à la poubelle.

Seringues et aiguilles
Milieu médicalisé et
locaux de consommation:
   En dehors des locaux de consommation surveillés et après l'injection:
Seringues et aiguilles 1    Seringues et aiguilles 2
Ne jamais remettre le capuchon plastique sur l'aiguille usagée. Eliminer l'aiguille et la seringue sur place, dans un récipient sécurisé, incassable et résistant aux aiguilles.    Toujours remettre le capuchon plastique sur l'aiguille usagée. Placer l'aiguille avec la seringue dans un récipient résistant (par ex. une canette en alu), puis jeter ce récipient avec les déchets ordinaires.