Chercher

Personnes concernées

L'hépatite C est l'une des maladies les plus courantes chez les consommateurs de drogues. Chaque année, environ 500 personnes s'injectant des drogues telles que l'héroïne ou la cocaïne sont diagnostiquées comme étant infectées par le virus de l'hépatite C. Il n'y a pas de vaccination contre l'hépatite C. Il est donc important d'éviter tout contact avec le sang d’autres personnes. Cela peut contenir le virus de l'hépatite C et entraîner une infection.

L'hépatite C est guérissable! Les nouveaux médicaments qui sont sur le marché depuis plusieurs années sont très efficaces et n'ont pratiquement pas d'effets secondaires. Une thérapie dure généralement entre 8 et 12 semaines.

Faites-vous tester! Plus tôt vous découvrez et traitez une infection par l'hépatite C, plus le risque de dommages secondaires graves tels que le cancer du foie ou la cirrhose du foie (une cicatrice incurable du tissu hépatique) est faible. Demandez conseil à un médecin ou à un spécialiste dans un service spécialisé dans les addictions. Les tests sont très sûrs. Grâce à de nouvelles méthodes de tests, les lésions hépatiques et l'évolution de la maladie peuvent désormais être facilement mesurées. Dans la grande majorité des cas, cela ne nécessite plus d’interventions douloureuses (biopsie du foie).

Trouver de l'aide / liens utiles

La campagne nationale sur l'hépatite C menée par Infodrog s'adresse aux professionnel-le-s ainsi qu'aux consommateurs/-trices de drogues.

Haut de la page

Infodrog

Centrale nationale de coordination
des addictions

Eigerplatz 5
3007 Berne

Tél. 031 376 04 01