Chercher

Prévention

Il n'y a pas de vaccination contre l'hépatite C. Il est donc spécialement important de sensibiliser les consommateurs de drogues afin d'éviter tout contact avec du sang potentiellement infectieux. En particulier, ils ne doivent jamais partager les ustensiles de consommation tels que les seringues, les aiguilles, les cuillères, les filtres, l'eau, les pailles, le papier d'aluminium et les embouts des pipes à crack.

Des études montrent que le VHC peut survivre hors du corps pendant plusieurs jours, voire plusieurs semaines. Toutes les surfaces et tous les objets sur lesquels du sang pourrait être déposé (par exemple, les tables pour la préparation des injections, les garrots ou les récipients partagés avec le désinfectant) doivent donc être considérés comme des sources potentielles d'infection. Une hygiène des mains correcte et des mesures visant à empêcher la propagation des agents pathogènes par les objets sont donc des mesures préventives essentielles. En outre, les consommateurs de drogues devraient être sensibilisés à la nécessité de respecter les règles relatives à la consommation de drogues.

Documents

La campagne nationale sur l'hépatite C menée par Infodrog s'adresse aux professionnel-le-s ainsi qu'aux consommateurs/-trices de drogues.

Haut de la page

Infodrog

Centrale nationale de coordination
des addictions

Eigerplatz 5
3007 Berne

Tél. 031 376 04 01